DE RETOUR À MUMBAI

DE RETOUR À MUMBAI

Du 23 au 26 mars 2019

Après Aurangabad, nous voilà de retour à Mumbai ! Vous pourriez me dire que c’est une drôle d’idée de retourner dans cette ville qui n’a, à première vue, pas beaucoup d’intérêt. La vérité c’est que : 

  1. Mumbai a en réalité beaucoup d’intérêt
  2. Personnellement j’ai beaucoup aimé cette ville
  3. Je n’avais pas envie de courir et de passer X heures dans un bus pour ajouter une étape sur notre route.
 

Mumbai est une ville composé de mille quartiers différents. Lors de mon premier passage nous avions séjournés dans le sud de la ville, son cœur économique et touristique. On y trouve beaucoup de bâtiments datant de l’époque coloniale, c’est vraiment très jolie. Pour notre deuxième passage nous voulions voir une autre partie de la ville, plus vers le nord, pour découvrir d’autres quartiers. Et par chance, je trouve un couchsurfing qui accepte de nous héberger et qui habite dans le quartier de Antheri Ouest.

Après un oublie de porte-feuille dans le bus de nuit (oui, oui, il n’y a que moi pour faire ça), un tuktuk et un train, nous arrivons dans le quartier de notre hôte. Avant d’arriver chez lui, nous passons par un gros caillou (désolée plus moyen de me souvenir du nom), c’est soit disant un des plus vieux au monde, deux autres dans le même style se trouveraient aux États-Unis. Moi les trucs comme ça, ça me fait en général ni chaud ni froid mais ce qui est sympa c’est la vue qu’on a de là haut. On peut observer toutes les couleurs de Mumbai : les immeubles de plus en plus nombreux aux pieds desquels se trouvent des quartiers faits de briques et de broques, bordéliques, bouillonnants, vivants, puis le vert, la végétation, omniprésent dans la ville.  ne pas faire de yoga, la chaleur, la fatigue et la faim avaient eu raison de la bonne humeur. Heureusement, après avoir rempli mon ventre, assise
Ce quartier, Antheri, est un quartier résidentiel, beaucoup plus calme que le sud. J’ai pu compter 15 secondes sans entendre un klaxon ! Il faut être allée en Inde pour comprendre que c’est un fait exceptionnel. J’adore vraiment ce coin. Le calme est toujours le bienvenu dans ce pays sans cesse en activité. Les rues sont également moins peuplées, ça fait du bien de pouvoir marcher tranquillement. 
 
Après avoir posé nos sacs nous repartons vers les plages du Nord de la ville. Alors les plages, non, ne vous imaginez pas les plages de sables blancs où vous pouvez venir faire bronzette ! Ici, ce n’est pas ça du tout la même ambiance ! Entre bateaux de pêche, poissons en train de sécher, filets de pêche étalés sur le sable, c’est un tout nouveau univers ! J’en prends encore plein les yeux (et les narines) !
 
L’objectif de la journée est d’aller voir la Pagode qui se trouve au nord de la ville. Pour cela nous devons traverser deux estuaires en bateau. Nouveau moyen de transport en Inde ! Le premier bateau nous coûte 5 Roupies, puis nous prenons un bus pour 22 Roupie et un deuxième bateau pour un vingtaine de Roupie. Plus nous avançons, plus le paysages qui nous entourent se végétalisent. Le vert est de plus en plus présent alors que les déchets et les klaxons de moins en moins. C’est vraiment agréable. Nous reprenons un bus qui nous dépose au carrefour pour la Pagode. De là, plusieurs options:
  1. Attendre le bus
  2. Prendre un tuktuk

On décide de prendre le bus et de marcher en attendant. Nous sommes sur une route entourée de mangrove ! C’est magique  ! La pagode a en effet était construite au milieu de la mangrove. On l’aperçoit au loin, un truc brillant et pointu qui dépasse de cette masse verte. Ça promet d’être jolie ! Nous n’avons même pas à attendre le bus, une voiture s’arrête avec une famille à son bord. Ils nous demandent si on va à la Pagode, oui, dans cette direction il n’y a qu’un parc d’attraction et la Pagode, donc une chance sur deux. Il ont dû avoir pitié de nous marchant le long de cette route sous cette chaleur accablante.  Et hop, on monte dans leur voiture, décidément j’ai vraiment que des bonnes surprises avec ces indiens.

 
Alors là Pagode ? Elle est vraiment jolie, moi je trouve que ça vaut vraiment le détour. Nous y avons finalement passé la fin de notre après-midi, profitant du silence, de la quiétude des lieux, de l’ombre, de la petite musique bouddhiste qui passe en fond, et du paysage environnant.
 
Pour le retour nous découvrons qu’un bateau part directement de la Pagode, ça nous fait gagner du temps. La nuit, alors que nous traversons l’estuaire, la pagode brille dans la nuit, c’est splendide.
 
Nous rentrons exténués, prêts à dormir mais notre hôte a un autre plan : un de ses amis est déjà là et ils se préparent à sortir. D’autres de ces amis arrivent et nous voilà tout un petit groupe. Je regarde ma pote, on est crevées et on a zéro motivation pour sortir. On le dit à notre hôte qui nous dit alors qu’ils ne sortiront pas car, sans nous, il n’y aura pas assez de fille pour rentrer en boîte. Et zut ! On n’a pas envie de foutre leur soirée en l’air et en même temps il nous héberge donc on doit bien passer un peu de temps avec lui… Allez, on se secoue, on enfile une robe et nos sandales, un peu de maquillage et un coup de brosse et c’est parti !
 
Et bien mes amis, je ne regrette pas du tout d’être sortie ! Au contraire ! Ici c’est un autre monde que j’ai découvert ! Déjà pour aller dans la boîte : Une belle voiture très très chère et quand nous montons dans la voiture, un mec se trouve déjà à la place du chauffeur. Le propriétaire de la voiture nous le présente comme son assistant et chauffeur personnel disponibles 24h/24 et ajoute qu’on peut tout dire devant lui sans soucis. Le MEC a un chauffeur 24h/24 !!! J’hallucine. On est décidément avec la classe super aisée de Mumbai. Tu m’étonnes que plus tôt dans la soirée, ils nous disaient que l’économie de l’Inde se portait très bien, ils font partis de ceux qui en profitent le plus. Et dans la boîte ça continue ! Oubliez les filles en saris, ici c’est robe de soirée, mini-jupes, décolletés et maquillage. On danse sur du Bollywood électronique. Tout le monde est accro au selfie par contre, ça, ça ne change pas quelque soit la classe sociale, c’est vraiment une folie en Inde. Tu passes plus de temps à faire des photos qu’à danser. Certains se filment même en dansant, en mode selfie !
 
Bref, finalement nous ne rentrons pas tard car le restaurant/boîte où nous sommes ferme à 1h. Parfait ! Eux continuent la soirée dans le salon, moi je file me coucher !
Aujourd’hui, nous décidons d’aller faire un tour dans l’énorme parc national au nord de la ville : Sanjay Gandhi National Park ! Une jungle dans une ville. Après un petit déjeuner, un métro, un train et quelques minutes de marche nous voilà devant l’entrée du parc. Avant ça, je dois vous toucher deux mots sur le métro : c’est un des rares endroits en Inde qui est quasiment vide car un peu plus cher que les autres transports, et en plus il y a la clim ! Avec la chaleur accablante environnante, c’est un vrai plaisir !
Le parc lui aussi, fait du bien ! Nous ne nous aventurons pas profondément dedans mais ça nous suffit pour la journée. L’ombre des arbres, le calme, les enfants qui jouent, les familles qui pique-niquent, les singes qui se baladent, c’est vraiment agréable. Une pause dans le temps et dans le bourdonnement incessant de la ville.
 
À 17h nous avions rendez-vous pour un couchsurfing meetup pour faire du yoga. Nous arrivons au point de rendez-vous à la sortie du parc, et là : déception ! Il n’y a que l’organisateur, les autres ne sont pas là. C’est un peu le jeu en Inde. Le mec nous propose d’aller boire un verre.  Mouais, ma pote et moi ça nous chauffe pas trop. Mais bon, on va pas le laisser tomber ce mec. De toute façon on a faim donc autant aller manger avec lui. Finalement un autre indien se joint à nous et nous nous rendons à 5 dans un restaurant. Au début, je dois l’avouer, je ne suis pas très sociale ni très souriante. Le mec me dit d’ailleurs que je suis très stricte. Mais la déception de ne pas faire de yoga, la chaleur, la fatigue et la faim avaient eu raison de ma bonne humeur. Heureusement, après avoir rempli mon ventre, assise tranquillement sur ma chaise, je reprends vite et je passe une EXCELLENTE soirée ! Après le restaurant, nous allons dans un petit bar pour boire un coup. Nous passons la soirée ensemble jusqu’à très tard dans la soirée. Nous échangeons sur plein de sujets, nous rigolons, c’est génial.
Nous sommes sensés nous retrouver le lendemain mais pas de bol, je me réveil avec un mal de ventre pas possible. La voilà, enfin : l’intoxication alimentaire. Fièvre, douleurs et vomissement : je suis clouée au lit. Je passerai mes dernières journées à me reposer ! Le lendemain, j’arrive à me motiver pour sortir du lit et aller dans un centre commercial chercher un peu de fraîcheur. Nous en profitons également pour aller voir un film, ben oui, pourquoi pas ! Et c’est comme ça que se termine mon séjour Inde.
 
 
Malgré toutes mes appréhensions que je décrivais à mon arrivée à Mumbai, j’ai passé un excellent séjours. J’avais peur de plein de choses, de la saleté, de la pauvreté, des hommes, de m’ennuyer et finalement j’ai adoré mon séjour. Oui, il y a de la saleté, mais on peut quand même en profiter. Oui, la pauvreté est présente, mais la gentillesse aussi. Et les hommes ? Oui ils te regardent et je n’ai pas toujours été très à l’aise, mais j’ai aussi rencontré plein de personnes toujours prêtes à aider avec le cœur sur la main. Alors oui, les selfies m’ont saoulés à la fin, oui, la chaleur était dure à supporter, oui, j’ai finit avec une intoxication alimentaire, mais oui, j’ai passé de superbes vacances.  

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :