UN WEEKEND DANS LA FLANDRE BELGE : BRUGES & GAND

Aujourd’hui mes amis, je vous emmène en Belgique, et pas dans n’importe quelle Belgique, dans la Flandre Belge. Je dois le dire, je suis très attachée à cette région. Pourquoi ? Parce que je suis de Dunkerque et que Dunkerque, ben c’est flamand. À l’origine ça faisait partie du comté de Flandre et oui ! D’ailleurs le nom de Dunkerque ça vient de Dun Kerk, l’église des dunes en flamand. Et donc on a gardé beaucoup d’héritage de cette région. On ne boit pas du vin, mais de la bière. On a une architecture semblable, un beffroi et on mange des frites ! Bon, c’est une vision un peu réductrice de la Flandre mais vous avez compris le principe. Voilà, vous savez un peu plus de choses sur ma ville natale. Bref, revenons à nos moutons.

Je vous propose un petit weekend à Bruges puis à Gand. 

Comment aller à Bruges et Gand ?

En train :
Depuis Paris en 1H30 on est à Bruxelles Midi puis on prend un deuxième train pour Bruges d’1H10, environ 15€ ou pour Gand de 35min, environ 10€. Entre Bruges et Gand : Comptez entre 40 et 55 min de trajet en direct, des trains réguliers, environ 7
+ d’infos: http://www.belgianrail.be

En voiture :
Depuis Paris, 3h30 de route pour Bruges. Pour stationner à Bruges, ne faites pas comme moi, renseignez vous avant car ce n’est pas si simple ! Garez vous au parking de la gare, à 10 minutes à pieds du centre ville, ça ne vous coûtera que 3,5 euros la journée ! Bon plan ! 

Pour Gand, vous avez des Parking P+R gratuit en dehors du centre mais il faudra prendre un tramway pour rejoindre le centre et il n’est pas donné (2euros le ticket par personne). Si vous ne restez que quelques heures sur place, autant payer un parking du centre. Nous on s’était garé dans le Parking Saint Michel, en plein centre, et on en avait eu pour 8 euros pour 6h. On était 4 alors le calcul est vite fait, le tramway nous aurait coûté plus cher. 

Bruges : La Venise du Nord

Plus besoin de présenter cette petite ville de Flandre, un incontournable belge. C’est d’ailleurs là son défaut, elle est devenue beaucoup trop touristique. Les bus de japonnais affluent par dizaines dans les petites rues étroites de cette ville flamande. Un conseil : Allez y de bonne heure, aux aurores, vous pourrez alors profiter tranquillement de la beauté de Bruges.

La meilleure manière de visiter Bruges c’est de se perdre, d’errer le long des canaux. Rien de plus romantique. Passez par le petit pont Bonifacius surnommé le pont des amoureux, qui offre une vue splendide. Vous pouvez également vous balader en bateau mais ce n’est pas trop notre truc. 

Sur la Grand-Place, place principale de Bruges, montez en haut du beffroi pour avoir une vue incomparable après avoir gravit les 330 marches. 

Passez également par la place de Bourg pour visiter la Basilique du Saint-Sang. Elle s’appelle comme ça parce qu’elle contiendrait un peu de sang de Jésus sur un bout de tissus, rien que ça ! Nous, on s’y est retrouvés un peu par hasard. Nous n’avions pas prévu d’itinéraire, ou quoi que ce soit. À Bruges, on se laissait porter. Et donc le vent nous a portés dans cette cathédrale. De l’extérieur, on ne dirait pas une cathédrale. C’est petit, coincé entre deux bâtiments, dans un coin de la place. Mais  voyant plein de gens y entrer on a été curieux et on les a suivit. Et on a bien fait ! L’intérieur est fait de bois et est très coloré, c’est vraiment très joli. 

Puis éloignez vous encore un peu plus du centre et allez visiter le béguinage de Bruges. Ces communautés étaient réservées aux femmes seules, célibataires ou veuves, on en trouve un peu partout en Flandre. Pour tout vous dire, quand nous sommes passés à Bruges, nous n’avions rien préparé et donc je n’avais aucune idée que ces béguinages existaient. Bref, je me suis consolée avec les photos et ça a l’air trop mignon ! Du coup, c’est dans ma to-do liste ! 

 

Gand : Capitale du comté flamand

Gand a été pour moi une énorme surprise. On parle toujours de Bruges, et on oublie souvent Gand, quel dommage ! Et il m’a fallu 25 ans pour me rendre dans cette ville qui est à seulement quelques kilomètre de chez mes parents. C’est fou quand même. Et qu’on se le dise, ça a été un énorme coup de cœur. Gand est magnifique, elle a tellement d’héritage de l’architecture médiévale flamande, c’est superbe.

Nous nous sommes garés dans le parking Saint Michel et donc nous arrivons directement sur le pont Saint Michel et là, j’adore ! En plus nous avons de la chance, en ce premier weekend du mois d’avril nous avons un temps magnifique. Les berges du canal sont noires de monde, des vieux, des jeunes, des familles, qui pique-niquent au soleil. La place est superbe avec tout ces bâtiments, les églises et cathédrales sans oublier le beffrois au loin. Je suis sous le charme. 

 

Moi qui adore faire des visites guidées je m’étais renseignée juste avant de partir (genre 5 minutes avant vraiment) sur les Free Walking Tour. J’en trouve un qui nous donne rendez vous à 13h devant l’hostel Uppelink. D’ailleur, j’en profite pour vous conseiller cet hostel qui a l’air trop cool. J’ai regardé sur internet, que des bons avis, et une nuit dans le dortoir coûte entre 19 et 30 euros. Ils louent des kayak, organisent des dégustations de bières belges, ça donne envie. Bref, on se rend donc au point de rendez-vous pour le Free Walking Tour et là, déception, un milliard d’autres personnes sont là aussi à attendre pour le tour. C’est beaucoup trop pour pouvoir profiter vraiment de la visite. Je regarde ma moitié, Hum, on passe notre tour. Je suis super déçue, j’adore les visites guidées, tant pis, on visitera la ville par nous même. 

Mais avant, je veux quand même passer à l’office du tourisme pour récupérer une carte et des infos. L’office du tourisme se situe juste en face du château des comtes de Flandre. Je découvre donc cet énorme château médiéval qui se trouve étonnement en plein centre de Gand ! C’est fou, et puis, je ne suis même pas sûre d’en avoir vu des semblables. Il fait vraiment médiéval avec le donjon au milieu et les remparts à créneau, c’est whaouuu ! Une séance photo s’impose.

Château des comptes Flandre Gand

On finit par entrer dans l’office du tourisme et là, ma chance me sourit ! Tout au fond, un petit monsieur est là pour prendre les inscriptions pour la prochaine visite guidée de la ville qui démarre dans 30 minutes ! Et ça ne coûte que 8 euros (10 pour les +de 25 ans). Et, en plus, le petit monsieur m’informe que le groupe sera de maximum 20 personnes, ouf, on ne se retrouvera pas 150 000 comme dans l’autre tour. Parfait ! On a même le temps de boire un verre en attendant sur la place entre le château et l’office du tourisme, en prenant le soleil, impeccable ! Alors le tour, je vous le conseille vivement. Il est en anglais mais le guide a un anglais tellement claire que même ma petite soeur comprenait tout. Et au pire, il parle un peu français donc s’il y a quelque chose que vous n’avez pas compris, vous pouvez lui redemander. Si vous voulez plus d’info, c’est par ici. Il nous a expliqué tellement de chose, c’était super intéressant, c’était génial. Il faut savoir que Gand a vraiment une histoire très riche. C’était la capitale des Flandres, une des villes les plus puissante à l’époque. C’est la ville où est née Charles de Habsbourg, futur Charles Quint, Rois d’Espagne et des Flandres, Empereur du Saint Empire Germanique, ennemi juré de François Ier roi de France. Bref, c’est un lieu important. Et oui, je suis fan d’Histoire, je vous en parlais déjà lors de ma visite des château de Loire. 

Avec la visite, vous aurez vu la majorité des choses à voir dans la ville. Le beffroi, les églises, pleins de bâtiments, bref vous aurez vraiment fait le tour. Il vous parlera même un peu du street-art. Il rentre aussi dans la cathédrale Saint Bavon, c’est magnifique. J’adore particulièrement le plafond gothique fait de brique rouge, c’est original. Je n’avais jamais vu une église comme ça. Il a plein d’anecdotes, d’explications, bref, faites ce tour « itour ».

 

Cathédrale de Gand Gothique Brique Rouge

Après la visite, il nous reste un peu de temps encore avant de rentrer à la maison. J’ai envie de visiter le château ou de monter en haut du Beffroi…. Le choix est compliqué. Et ce sera… Le beffroi ! Tant pis pour le château, je reviendrais une prochaine fois pour le visiter. De toute façon, je dois aussi revenir pour les Béguines que j’ai pas eu le temps non plus de visiter. Il parait que le château est top et qu’il y a même une salle des tortures ! Bref, nous voilà en route pour le Beffroi. Il faut savoir que l’entrée n’est pas donnée – 8 euros – sauf si tu as moins de 26 ans où là le prix tombe à 2 euros et quelque et si tu as moins de 19 ans c’est même gratuit. La montée et la descente est vraiment périlleuse, presque dangereuse. L’escalier en colimaçon est vraiment étroit et les marches toutes petites. Quand on croise quelqu’un qui descend, on est obligé de se coller contre l’axe central pour laisser l’autre passer. La vue en haut vaut quand même le coup, elle est superbe. Et puis, le beffroi est le point le plus haut de la ville alors on ne peut pas trouver mieux. 

Vue du beffroi de Gand

On peut pas terminer la journée sans manger une gaufre voyons ! On est en Belgique quand même ! Bon, même si c’est plus l’heure du goûter que du dîner, moi je me prends des croquettes crevettes, spécialité belge qu’il faut à tout prix essayer. C’est un peu cher pour ce que c’est je trouve, mais j’adore. 

Bonne adresse :  Si vous voulez boire une bonne bière, ou 500 bières différentes, allez au Dulle Griet, vrai palace de la bière.

Et voilà, notre weekend se termine, go back home !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :