QUE FAIRE À BANGKOK ?

QUE FAIRE À BANGKOK ?

Ville que j’ai adorée, puis détestée, puis …

Bon Bangkok j’y suis passée à plusieurs reprises. Une première fois avec ma mère – clique ici – puis en coup de vent toujours avec elle, avant d’y retourner retrouver ma pote – clique ici – et enfin d’y finir mon séjour en Thaïlande.


Du 23 au 29 juin 2016 

Ce dernier passage a été quelque peu tumultueux. Les tensions entre moi et ma pote sont toujours présentes et on décide pour, je ne sais quelle raison, d’avoir un rythme où on change d’habitation quasiment tous les jours dans différentes parties de Bangkok. Ce rythme me tue. Tous les jours c’est : faire son check out – aller jusqu’au prochain hôtel pour déposer nos sacs – visite – retour à l’hôtel. En plus d’être fatiguée à perdre du temps dans les transports et à balader mon sac, je n’ai pas la possibilité de laver du linge et ça, c’est un tout petit peu embattant quand même. Et ah oui ! J’ai attrapé une PUTA*N d’otite (maladie des plongeurs quoi). Mais tellement forte que j’arrivais même plus à manger. Et on perd encore une journée à aller voir le médecin (ben oui, dans une semaine je suis aux Philippines, je veux pouvoir plonger moi !). Je trouve par chance, un médecin suisse-thaï (oui ça existe) qui parle français et qui me rassure. Il me coûte la peau des fesses mais le lendemain je commençais déjà à aller mieux. Je vois bien par contre que je fais encore perdre une journée à ma pote parce que le rendez-vous est en pleine journée mais que voulez-vous que je fasse ? Bref, je ne vais pas me plaindre mais quand ces quelques jours ce sont terminés, j’étais soulagée. Pourtant d’habitude quand je quitte une ville, un pays, quelqu’un, je me sens toujours un peu triste (voir beaucoup – il m’arrive de pleurer, avouons le). J’y suis habituée, je sais que la tristesse finit par passer et il ne me reste que la joie d’avoir de bons souvenirs, puis l’aventure continue quoi. Ici, c’est la première fois que je me suis sentie contente qu’une partie de mon voyage se termine et heureuse de passer à autre chose.

Bref, je vais pas vous raconter ces quelques jours en détails, je vais plutôt vous faire une petite liste non exhaustive de ce qu’il y a à faire à Bangkok selon ce que moi j’ai fait ou aurait voulu faire.

  • Wat Benchama Bophit – Le temple de marbre

C’est clairement, mon préféré. Alors il est pas gigantesque. Mais justement, il est plus simple, moins kitch, il y a moins de monde, plus d’espace vert. J’ai eu la chance en plus de tomber sur une cérémonie de moine. J’ai vraiment apprécié la visite.

Temple de marbre moine bouddhiste Bangkok Thaïlande

  • Wat Poh – Le temple du bouddha allongé

Alors lui, c’est un tout autre calibre, beaucoup plus grand, tout de rouge et d’or, il y a je ne sais combien de temples remplis de bouddhas. Alors des bouddhas, t’en veux, en voilà, tellement qu’à la fin tu te dis « Tiens, un bouddha, encore. ». C’est pas qu’on devient blasé mais tout de même, ça fait beaucoup, surtout qu’une fois qu’on a vu le bouddha allongé, les autres font tout petit à côté. Parce que oui, lui, il est ÉNORME ! Il fait je ne pas combien de mètres de long, c’est impressionnant. Alors, c’est blindé de touristes, autant vous prévenir.

Bouddha alongé Wat Pho BAngkok Thaïlande

  • Le temple royal -le temple du bouddha d’émeraude

Bon, je ne sais pas si je n’ai pas eu de chance ou quoi mais quand j’y suis allée, c’était blindé de ouf. Tellement, qu’on ne pouvait quasiment pas marcher en paix. Et je ne veux pas généraliser, mais 80 % de la masse était des chinois qui criaient à tout va alors que l’on voit partout des panneaux « please be quite« . Une des chinoises s’est même découverte (elle a enlevé les voiles que l’on nous prête à l’entrée) pour poser sur une photo. Elle s’est faite embrouillée par un garde, je ne vous le dit pas ! Je ne pense pas qu’elle recommencera de si tôt. Un peu de respect chère madame. Puis, après avoir déjà vu pas mal de temple et de bouddha, je commence peut être à saturer surtout que le bouddha d’émeraude (à l’intérieur du Wat Pra Kaeow), c’est la plus grosse blague de Thaïlande. Il est tout petit, en haut d’une montagne de bazars, on le voit à peine. J’ai compris pourquoi les photos étaient interdites ; comme ça ils gardent le mystère et nous font croire qu’il y a un truc de fou alors qu’en vrai, c’est nul. Bref, je le mettrais pas dans mon top 10 celui là.

palais-royal-bangkok-thailand

  • Wat Arun – Le temple de l’aube

Pas la peine de le visiter lui, juste posez vous en face, au coucher du soleil ou alors à la nuit tombée. Vous le verrez tout éclairé, c’est magnifique. Malheureusement, moi quand j’y étais, il était en travaux et donc d’affreux échafaudages gâchaient le truc.

  • Wat Saket – Le temple de la montagne d’or

Mon petit regret de Bangkok. Le temple en lui même n’est pas le plus beau mais une fois montées les 324 marches, vous aurez une vue  en 360° sur Bangkok. Il parait que ça vaut vraiment le coup d’y aller pour admirer le coucher du soleil. Les commentaires disent que c’est un endroit calme, un peu éloigné de la foule, avec le bruit des gongs, il parait que c’es super reposant. La prochaine fois, j’y vais !

  • D’autres temples

Car oui, des bouddhas, des temples, à Bangkok, c’est pas ce qui manque. Au dessus, vous avez les principaux, mais si vous avez envie de faire comme moi et ma mère, de vous perdre un peu dans Bangkok et d’aller voir des trucs un peu perdus, il y a de quoi. Par exemple, ici, je parle du Lucky Bouddha et du Grand Bouddha. Il parait qu’il y a le Bouddha d’or et le bouddha d’argent (putain, c’est comme les Pokemons !) et blablabla. Dans la catégorie Wat (temple) moins connus, il y a le Loha Prasat ou le Wat Ratchanatdaram, le château fort de Bangkok version thaï. Je ne l’ai pas fait, mais ça à l’air sympa. Vous pouvez vous laisser guider par les locaux, qui essayerons surement de vous vendre quelque chose au final, mais ça peut être sympa.

  • Ayutthaya

Restons dans les temples, mais sortons cette fois-ci un peu de Bangkok. Vous pouvez facilement faire l’aller-retour dans la journée . Un peu comme à Angkor, les temples sont éloignés les uns des autres et vous pouvez faire la visite en vélo, en scooter ou en tuk-tuk. Nous on a pris le tuk-tuk, rien à penser, c’est cool.  J’ai vraiment kiffer la visite. Alors, les temples ne sont pas grandioses, loin de là – même si la célèbre tête de Bouddha dans les racines de l’arbres est vraiment jolie – mais il n’y a quasiment personne ! Franchement, c’est super cool. Alors, moi je pourrais vous expliquer comment y aller, combien ça coûte etc… Mais ceblogueur, bien plus courageux que moi, a tout expliqué ici, bonne lecture !

 

  • Le musée national 

Il y a pas mal de musée dans Bangkok, mais celui là, il a vraiment de bonnes critiques. Moi qui ne suis pas en général très musée, celui là me donnait bien envie mais par mal chance il ferme le lundi, le jour où je voulais y aller ! Il y a d’autres musées à Bangkok si vous voulez vous amuser mais comme ce n’est pas mon truc, je passe mon chemin.

  • Les trucs moins Bouddhiste – je ne savais pas comment appelé ça autrement

Marre des Bouddhas, des dorures et des temples ? Heureusement, il n’y a pas que ça à Bangkok. Bon, je vais vous parler de trucs que je n’ai pas visité, mais j’aurais bien voulu. Alors il y l’assumption cathedral qui a vraiment l’air d’envoyer du pâté dans la catégorie simple et efficace. Il y a aussi la résidence Vimanmek, un ancien palais royal, le trône royal de l’Ananta Samakhom dans un style très européen et la Maison de Jim Thompson

  • Prendre le bateau sur la rivière

Alors vous avez deux solutions : prendre le bateau-bus qui coûte rien mais qui n’est pas spécialement fait pour faire une excursion, ou payer cher pour louer un bateau ou faire une vraie excursions. À vous de voir. Moi perso, j’ai juste profité de la vue que j’avais quand je me déplaçais en bateau-bus. Et franchement, il y a plein de trucs à voir, les temples qui bordent l’eau, les maisons sur pilotis, les élèves qui sortent de l’école, les immeubles super modernes tout au fond, les ponts… Moi, j’étais à chaque fois comme une gamine à regarder de tous les côtés.

  • Les centres commerciaux

Marre de visiter ? Allons faire du shopping ! Bon là, c’est pas moi qui vais vous conseiller, j’aime pas ça, je préfère encore les choux de Bruxelles. Mais il parait que c’est démentiel et en plus, il y a la clim ! Dans un pays où il fait beaucoup trop chaud, c’est un argument qui se vaut. Parmi les plus connus il y a le MBK center et le terminal 21.

  • Chinatown

On continue dans le shopping mais cette fois-ci sans la clim et on se dirige dans le quartier chinois. Alors, j’en parle déjà ici et j’ai déjà dit que j’aimais pas ça. Bien trop sale et peuplé pour moi. Mais si ça ne vous dérange pas et que vous aimez les trucs bizarres, let’s go ! Après, pour moi, des quartiers chinois il y en a un peu partout (même si celui-ci n’a rien à voir avec le 13ème de Paris) et il y a d’autres trucs qui valent franchement plus le coup à Bangkok.

  • Les marchés en tout genre

Alors, je peux difficilement vous faire une liste de tous les marchés car j’ai l’impression que c’est infini. Il y a le marché aux fleurs, les différents marchés flottants, les marchés alimentaires. J’aurais bien voulu en faire un ou deux mais finalement, malgré tout le temps que j’ai passé à Bangkok, j’en ai fait aucun. Pak Klong Talad est le marché aux fleurs, au bord de la rivière, il faut y aller tôt le matin ou même pendant la nuit, entre 3 et 5h du matin, c’est le mieux. Pour les marchés flottants, je vous donne ce lien d’un compatriote bloggeur et voyageur que j’ai trouvé sympa. Attention, là plus part ne sont que les week-ends (voilà pourquoi je n’ai pas pu en faire). En vrai, j’en ai fait un, mais grosse déception. Ce n’était pas un marché mais un restaurant flottant, sympa, mais faut y aller à midi pour manger et voilà. Ne me demandez pas où c’était, je ne sais plus. Sinon, il y a le marché de Chatuchakqui se tient tous les week-ends et où on peut y trouver un peu de tout dont des animaux en tout genre.

  • Parc Lumphini

Besoin de s’aérer ? Allez vous balader au parc Lumphini ! Alors, c’est un parc, un beau parc, il n’y a rien d’exceptionnel, mais ça peut faire du bien de retrouver un peu de verdure dans cette ville quelque peu polluée (si si on peut le dire).  Et vous croiserez quelques varans qui se baladent, comme ça normal, sans que ça fasse sourciller qui que ce soit à part nous bien sûr, les touristes.

  • Khaosan Road

Bon, les visites, c’est fait, le shopping, c’est fait, la balade, c’est fait, allons faire la fête. Khao San Road, c’est la rue des backpackers, la rue où tu dors mal dans ton hostel car il y a du bruit toute la nuit, la rue des buckets, la rue de la fête. Tu peux aussi y faire du shopping (encore! D’ailleurs si vous voulez acheter des souvenirs, c’est ici ou à l’arrêt du bateau-bus au niveau de Wat Poh), manger des scorpions (I did it!) et te faire interpeller pour pingpong pussy show. Oui oui, vous m’avez bien compris. Pingping comme dans tennis de table, et pussy comme dans Pussy Cat Dolls. Sur le coup je ne comprenais pas ce que disaient tous ces gars qui nous abordaient en chuchotant « pingpong show » puis j’ai été voir l’un d’entre eux et il m’a tendu une mini carte avec écrit « pingpong show, banana show, smoked show …. etc ». J’ai halluciné je vous l’avoue. Alors pour les curieux ou les pervers, je vous déconseille d’accepter. D’une c’est illégale, de deux, franchement pensez à cette pauvre fille et de trois, il parait que c’est une grosse arnaque, qu’on ne voit rien et que c’est très cher.

  • Le quartier chaud de Nana Soi

Alors, je n’y suis pas allée et c’est hors des sentiers touristiques mais il parait que ça vaut le coup d’œil et que c’est assez surprenant.

  • Aller voir un spectacle de danse traditionnelle

Alors là, va falloir aller fouiller sur internet pour trouver les bonnes adresses car perso je n’ai pas pu aller en voir. Car oui, c’est un peu cher car très très touristique, c’est comme ça. Mais j’avais été voir un spectacle dans le même genre au Cambodge et c’était vraiment beau donc je pense que là aussi, ça vaut le détour, pour ceux qui ont les moyens en tout cas.

  • Aller voir un match de boxe thaï

Ah la boxe thaï, c’est réputé quand même ! Juste une chose, n’allez pas au Lumpinee Boxing Stadium ou au rajadamnern stadium où on arnaque clairement les touristes. Vous payerais 5 fois le prix (2000 baths) de ce que paye un thaï, alors si vous avez de l’argent ok, mais pour les fauchés comme moi, ce n’est pas le bon plan. Je ne suis pas fan quand on est vraiment pris pour des tirelires. J’ai trouvé cette info : au centre commercial MBK il y aurait des combats gratuits (oui, j’ai bien dit gratuit) tous les mercredis soirs de 18h à 20h30. Je vous laisse allez vérifier si c’est vrai.

  • Siam Park City 

Et oui, dans la catégorie inclassable, j’ai été faire un parc d’attraction à Bangkok ! Ma pote est une grande fan des parcs d’attraction et donc je l’ai suivie. Pourquoi pas ? On a terminé notre séjour sur ça et c’était franchement sympa. Après n’imaginez pas le parc d’attraction de fou mais il y a de quoi faire dont des jeux d’eau qui sont franchement agréables avec cette chaleur. Bon, ils vous disent qu’il y a la plus grande piscine à vagues du monde, grande piscine, je suis d’accord, à vagues, beaucoup moins, je dirais plus vaguelettes. Ce qui est vraiment top dans ce parc c’est que (surtout en semaine je pense), il n’y a personne ! C’est simple, il y a plus de travailleurs dans le parc que de visiteurs.


Maintenant, passons à ce qu’il ne FAUT PAS FAIRE à Bangkok !

  • J’en ai déjà parlé, mais les ping pong show, non s’il vous plait…. il y a d’autres trucs pour s’amuser.
  • Surtout n’aller pas, et j’INSISTE, à tous ces trucs avec animaux : le zoo de Dusit où les animaux sont enfermés dans de minuscules enclos, Samutprakan Crocodile Farm and Zoo où les animaux survivent à peine et au Safari World où les animaux sont mis en scène. Bref, c’est horrible, ça me donne envie de pleurer. S’il vous plait n’aller pas participer à cette maltraitance. Et tant que j’y suis ; NE MONTEZ PAS SUR LES ÉLÉPHANTS ! Ils sont maltraités de fou, j’en ai vu avec les yeux exorbités, avec des marques horribles, j’en ai eu le cœur qui s’est retourné.
  • Monter dans un taxi sans mettre en route le taxi metre, c’est sûr ils vont vous arnaquer. S’il refuse de vous prendre, tant pis, vous prendrez le suivant ou celui d’après. D’ailleurs en ce qui concerne les transports j’ai trouvé ce site qui expliquer vraiment tout. Et juste, petite astuce pour les bus : Vous payer selon la distance donc vous devez savoir où vous descendez. Mon astuce est de faire votre recherche sur google map (oui oui il connait les bus), et faire une capture d’écran. Google vous donne en écriture thaï, l’arrêt où vous devez descendre ! Plus qu’à montrer votre impression d’écran à la personne à bord du bus qui vous fait payer et voilà ! Franchement l’astuce est super pratique car une fois, ne sachant pas dire où je voulais descendre, ils ont tout simplement arrêté le bus et nous ont fait descendre.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :