KOH PHI PHI

KOH PHI PHI

Après le Cambodge, retour en Thaïlande sur Koh PhiPhi !

Du 2 au 6 juin 2016


Après les chaleurs étouffantes de Siem Reap au Cambodge rien de mieux que quelques jours sur une île pour souffler un peu. Donc direction koh Phi Phi ! Avec ma petite maman on avait déjà réservé le transport de Bangkok aller-retour puis les 4 nuits pour un équivalent de 300 euros pour deux. J’ai bien l’impression qu’on s’est fait avoir et qu’on a payé très cher mais bon c’est la vie, au moins on n’avait plus rien à penser.

Alors le transport c’était une BLAGUE, en tout cas il m’a bien fait rire. Le bus est dans un état déplorable, il doit sûrement être plus vieux que ma grand-mère et même les rideaux doivent être d’époque. Ce n’est pas très confortable mais j’ai l’impression que ça, c’est partout en Asie. On arrive à 7h du matin dans un petit bureau, on est crevé du voyage et des 11h de bus sans compter l’avion juste avant pour revenir du Cambodge. On est traité un peu comme du bétail avec nos étiquettes collées sur le tee-shirt avec notre destination. C’est marrant mais dans leur organisation totalement bordélique, ils se retrouvent. On est séparé en petits groupes puis on reprend la route dans un van. On arrive au port où on apprend qu’on a encore 2h de bateau. Vers 15h on met enfin pied sur Koh Phi Phi !

Autre moyen d’aller sur Koh Phi Phi : Prendre l’avion jusqu’à Krabi (vraiment pas cher, on peut trouver des billets à 30 euros), navette jusqu’au Piers puis bateau. Attention renseignez vous sur les horaires des navettes et des bateaux pour voir si ça coïncide avec votre avion. Navette + bateau = 600 Baths. Horaire : 9h00, 10h30, 13h30, 15h. Vous pouvez toujours allez vérifier les horaires ici.

Presque deux jours de voyage pour arriver là, mais dès que je pose les yeux sur cette île, je ne regrette pas du tout et je comprend tout de suite que ça valait vraiment le coup. L’eau est cristalline, à droite et à gauche on voit ces grandes falaises recouvertes de végétation, c’est exactement comme je me l’imaginais voir mieux. C’est magnifique. Mon rêve se réalise.

Point de Vue Koh Phi Phi Thaïlande.jpg


Alors oui, Koh Phi Phi c’est touristique et beaucoup de jeunes y viennent y faire la fête, mais ce n’est pas non plus Koh Tao ou Koh Phangan. Après, j’ai eu de la chance, j’y été en hors saison et donc c’était plus calme. Je suis allée, par deux fois, faire un tour le soir pour aller voir un peu ce qu’il se passait, mais les bars étaient vides, et même le bar-boxe où, on peut aller se battre pour avoir un bucket d’alcool gratuit, n’avait aucun spectacle à offrir.


Alors que faire à Koh Phi Phi ?

  • Se REPOSER ! Chiller (To chill, chilled, chilled) sur la plage en admirant le paysage. La plage appelée « Long beach» est qualifiée comme la plus belle du coin, elle est accessible par bateau taxi – compter 100 baths l’aller.
  • Aller faire du snorkeling (Tuba+masque). L’eau est cristalline ET remplie de poissons multicolores, un conseil allez y ! Certaines agences proposent des tours pour la demi journée (400 baths) ou pour la journée entière afin de visiter ce qu’il y a à voir dans les environs. Alors tout le monde courent voir la célèbre plage MARINA Bay du film « La plage » avec Léonard DiCaprio mais franchement moi j’ai passé mon tour, surtout que pour y accéder il faut payer 400 Baths en plus. Puis il y a « l’île aux singes » qui honnêtement donne de la peine à voir ( cf mon coup de gueule juste après ). Et sinon, si vous voulez être tranquille vous pouvez louer un bateau avec son chauffeur et le matos de snorkeling mais le budget n’est pas le même, comptez 1500 baths pour 3h et 2800 baths pour 6h. 

Ce snorkeling, ça a été pour moi, ma première rencontre avec les poissons tropicaux. Ils sont tellement colorés, c’était comme dans un rêve. J’avais vu tellement d’images sur internet et à la télé et ça y est, j’y étais ! Et ce qui m’a vraiment rempli le coeur de bonheur ce jour là, c’était le sourire de ma mère. Je sais que même dans plusieurs année je repenserai à ça et j’aurai de nouveau le coeur rempli de bonheur. Voir ma mère si heureuse ce jour là… j’en ai eu les larmes aux yeux. Il faut savoir qu’elle avait peur d’aller là où elle n’avait pas pied – ben oui, c’est l’ancienne génération, ils n’avaient pas cour de natation à l’école primaire comme nous – mais quand elle a vu les poissons, car l’eau est tellement transparente que tu peux les voir du bateau, elle s’est lancée. C’était un moment magique, elle était tellement heureuse de l’avoir fait et d’être là et moi j’étais encore plus heureuse pour elle.

  • Sinon, j’ai trouvé ce site, les tours proposés sont pas mal et pas si cher mais à voir la qualité du service !
  • Faire de la plongée ! J’ai fait mon baptême avec Aquanauts qui offre des profs français très pros super sympas et du bon matos. Les prix sont les mêmes sur toute l’île, donc pas la peine de chercher moins cher. Les fonds marins sont incroyables, des poissons de toutes les couleurs, quasiment fluorescents, des Nemos, bref, c’était INCROYABLE !!! Je suis, ce jour là, tombée amoureuse de l’océan. Je suis restée avec le sourire pendant une semaine après ça. Du bonheur à l’état pur. J’ai tout de même payé aux alentours de 2800 Baths pour mon baptême, on peut trouver moins cher en Thaïlande mais pas sur Koh Phiphi. NB : Prenez en compte que c’était ma première plongée donc j’étais encore comme une enfant, émerveillée par tout et n’importe quoi.
  • Se faire faire un tatouage. Ben oui ! Pourquoi pas ? Profiter de la technique au bambou qui nécessite plus de temps mais qui offre une précision plus importante, sans oublier que c’est beaucoup moins cher qu’en France. Les salons de tatouages courent les rues, vous avez le choix. Moi, perso, je me suis fait plaisir !
  • Aller au point de vue, car oui il y a un point de vue. Et il est magnifique, en tout cas j’ai adoré. La montée est quelque peu sportive mais vaut vraiment le coup. Vous pouvez même pourquoi pas, traverser toute l’île et se faire une petite balade sur la journée. Il ne faisait pas beau donc j’ai pu profiter de cet endroit quasiment toute seule. Je me sentais tellement en paix, toute petite devant cette vue incomparable. C’était magique. Alors oui, de gros hôtels viennent s’installer et ça gâche vraiment tout. Je n’imagine pas ce que va devenir cette île d’ici quelques années, c’est triste…

Panora;ique point de vue Koh Phi Phi Thaïlande

  • Faire la fête ! Car oui, ça reste, comme la plus part des îles thaïlandaises, un bon endroit pour avoir de la musique, faire un bière pong et boire des buckets pas chers.
  • Aller faire un tour sur Koh Lanta voir y rester plusieurs jours. Malheureusement je n’ai pas pu y aller mais ce n’est que partie remise ! L’aller coûte 400 bâts. En basse saison (mai à octobre) il n’y a qu’un bateau par jour et ça c’est chiant. Pour les horaires, c’est ici.

Maintenant MON COUP DE GUEULE !

Souvent on débat sur la définition du touriste, du voyageur, du vacancier, et du backpacker. Franchement, de ça, ON S’EN FOUT !! Le plus important est que nous soyons RESPONSABLE et RESPECTUEUX. Le double R. « Mais que veut elle dire par là ? ». Prenez soin de tout ce qui vous entoure : les Hommes et la nature. Ici, je parlerai du respect de la nature. Car ce qui m’a choquée à Koh Phi Phi ce sont les déchets que l’ont voit PARTOUT : dans les rues, dans la forêt, sur la plage, dans la mer … C’est désolant, c’est navrant, c’est triste, c’est TERRIBLE. Le pire c’est sur l’île aux singes, ces pauvres petits vagabondent à travers morceaux de polystyrène, bouteilles en plastique, emballages en tout genre…

Ça m’a brisé le cœur.

Sans compter, qu’ils sont tant habitués aux touristes qui viennent quotidiennement les prendre en photos sans même remarquer qu’ils vivent dans une décharge, qu’ils savent nous repérer et surtout repérer nos sacs dans les quels peut se trouver de la nourriture.

C’est le début de la fin mes amis.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :