LA BASSE-CALIFORNIE

LA BASSE-CALIFORNIE

Du 28 janvier 2016 au 5 février 2016 


Tout d’abord , pour clarifier les choses, la Basse-Californie c’est au Mexique ! Si vous regardez bien sur la carte en haut à gauche du Mexique il y a une péninsule : c’est la Basse-Californie. Cette partie du Mexique est divisée en deux états : la Basse-Californie-du-Sud et la Basse-Californie-du-Nord. Ils ne se sont pas cassés la tête au niveau du nom, j’avoue. Alors oui c’est assez déroutant, il y a le mot Californie dedans mais ce n’est pas aux USA. Et vous ne savez pas le meilleur ? La capitale de la Basse-Californie-du-Sud c’est La Paz ! Oui, comme la capitale de la Bolivie. De quoi perdre le nord ! En tout cas j’avoue que c’était très drôle d’expliquer « je suis à La Paz, non pas en Bolivie en Basse-Californie-du-Sud, non pas aux USA, au Mexique ».

Bon, comment j’ai atterri là bas ? Je dois bien l’admettre, je n’avais aucune idée que cet état existait jusqu’au jour où ma cousine me dit qu’elle a un ami qui y habite. Après contact sur Facebook, j’achetais mon aller-retour pour La Paz (Non pas en Bolivie, …).

Donc me voilà le 26 janvier qui débarque de Cuba et de l’Atlantique pour aller retrouver l’océan Pacifique. Après peu de soleil chez Fidel j’espère avoir un peu de chaleur ici. C’était sans compter mes 3 nuits dans deux aéroports différents (qu’est ce qu’on ferait pas pour quelques économies), où j’ai fini par attraper froid. Et c’était pas le petit rhume pour faire semblant. Je me suis tapée trois jours de fièvre intense et 10 jours après, je tousse encore. Bref, pas de snorkeling ni de plongée pour moi. Quel dommage ! En effet, je ne vous ne l’ai pas encore dit mais la Basse-Californie-du-Sud c’est la région pour aller mettre sa tête sous l’eau. Entre poissons multicolores, requins-baleines, phoques et baleines, il y a de quoi voir ! Ces dernières viennent du Canada jusqu’ici entre décembre et mars pour passer l’hiver. Je tombais pile poil dans la bonne saison et il a fallu que je tombe malade !

Mon programme de base c’était :

  • La Paz
  • Snorkeling avec les requins-baleines
  • Journée à la Isla Espiritu Santo
  • Journée à la plage de Balandar
  • Trajet jusqu’à Ciudad Constitucion pour aller voir les baleines grises
  • Cabo Sans Lucas – plongée
  • Sans José de los Cabos
  • Et si j’avais le temps : Loreto et/ou le parc de Cabo Pulmo

Finalement, je n’ai quasiment rien fait de tout cela. Ce n’est pas grave, ça me donne une excuse pour revenir !

Après 3 nuits dans un aéroport et malade comme un chien, j’arrive à l’hôtel de La Paz. Avant ça il faut savoir que j’ai payé 250 le taxi collectif de l’aéroport à La Paz. Car oui, je vais vite le comprendre, la Basse-Californie-du-Sud est bien plus chère que tout le reste du Mexique. 250 pesos le taxi collectif ? Jamais je n’ai payé autant ! Mais personne pour partager un taxi normal, pas de bus, je me retrouve obligée de payer. Autre surprise : les prix des hôtels. Le moins cher que j’ai trouvé c’est l’hôtel Baja Backpacker à 300 pesos, le double de ce que je paye habituellement au Mexique. Bref j’arrive dans mon lit, tremblante de fièvre, et je m’endors directement. Je dors quasiment toute la journée et après avoir pris une douche je me motive pour me bouger. L’hôtel est à deux pas du Malecon (la promenade le long du port). C’est sympa. Je me perds un peu dans les rues jusqu’à arriver à la place principale. Je suis étonnée, il n’y a pas tant de touristes que ça. C’est même plutôt calme. Je m’arrête dans un petit restaurant où je rencontre un canadien qui voyage sur son voilier et deux polonais qui font Canada-Panama en vélo, quel courage !

Je rentre à l’hôtel et là je fais des rencontres superbes : l’endroit est tout petit, il ne doit avoir que 12 places. Donc on s’est regroupés naturellement et c’est la première fois que je voyais ça. D’habitude tu vas juste boire un café avec les autres ou un truc du genre mais là on a vraiment passé les deux jours ensemble et tous ensemble. Et c’était vraiment cool parce que on était vraiment tous différents. Il y avait un australien qui voyage en mode vraiment posé pendant plusieurs semaines, une suisse et une néerlandaise qui se sont rencontrées il y a deux ans à Cuba et qui se prenaient 2 semaines de vacances ici et qui ont l’habitude de voyager, un canadien qui fait Canada – Panama en moto, un allemand qui voyage depuis 9 ans sur son vélo, un californien qui veut trouver du travail ici et moi. Bref ils étaient vraiment géniaux. Nous avons mangé ensemble puis bu des coups. Je me sentais un peu mal à l’aise , j’étais la plus jeune et ils parlaient tous très bien anglais, sauf moi. Mais bon, j’ai passé une très bonne soirée et j’ai tout de même réussi à communiquer. Le lendemain on devait plus ou moins se séparer après le petit-déjeuner mais on a décidé de rester une nuit de plus pour passer une autre soirée ensemble. Même si j’avais la crève et que je ne faisais quasiment rien à part dormir, ça m’a fait vraiment du bien d’avoir de la compagnie d’une telle qualité.

Après deux nuits ici, j’ai décide de prendre la route pour Cabo San Lucas pour aller voir l’ami de ma cousine et là encore une superbe rencontre. Il m’a accueilli les bras grands ouverts. J’ai pu profiter de son hôtel tout neuf que je recommande d’ailleurs : Océan Tigers Dive House. Chez lui c’est grand confort comme à la maison. J’en ai profité pour me remettre sur pied ! Je devais faire de la plongée avec lui, car il est aussi et surtout instructeur de plongée, mais mon état me l’a empêché… *smiley triste* Ce n’est que partie remise ! J’ai quand même pu profiter du coin et aller me balader jusqu’à la plage. Alors qu’est ce que j’en ai pensé de ce coin ? C’est gringoland ! Traduction : un gringo au Mexique c’est un nord-américain. Avant d’arriver à la plage il faut traverser la marina avec tout ces beaux bateaux, ces restaurants et magasins.

Il y a même une galerie commerciale de luxe ! Whaouuu ! Bref c’est pas du tout le monde du backpacker. Mais si j’ai bien compris, c’est un bon endroit pour faire la fête et pour faire des concours de tee-shirts mouillés ! Ce qui est très surprenant par contre, c’est que sur la plage tu as que des locaux ! Ben oui, les gringos restent sur la plage privée de leur hôtel.

Au bout de 4 jours de repos, je monte sur un bateau pour 350 pesos afin d’aller voir le fameux arc et surtout les baleines ! Après avoir cherché pendant je ne sais combien de temps, j’en aperçois enfin une. Pile au moment où je regarde dans sa direction elle plonge et j’aperçois sa queue qui sort de l’eau. C’est digne de l’affiche du documentaire Océan, c’est magnifique mais trop rapide pour prendre une photo. On repart et on tombe sur une maman et son bébé. On les suit pendant un moment et j’ai de nouveau 5 ans devant ces géants de la nature. C’est magnifique.

Les arcs Cabo San Lucas Mexique

Baleine Cabo San Lucas MExique

Avant de rentrer sur La Paz je passe par San José del Cabo. Totalement différent de son voisin : son centre est tout petit et de style colonial.

Eglise San José del Cabo Mexique

Je fais vite fait le tour et profite du calme : il n’y a quasiment personne. Je demande à un local pour aller à la plage, il m’indique que la plus belle est sur la route du retour pour San Lucas : la playa El Chileno. Le bus « la routa del desierto » fait la route entre San José et San Lucas et peut vous arrêter où vous voulez. Je me rends donc à la plage del Chileno et c’est vrai qu’elle est belle et il n’y a quasiment personne.

playa El Chileno Mexique

Mais malheureusement, ils sont en train de construire un hôtel juste à côté. De toute façon j’ai compris que Los Cabos ont comme destiné de terminer remplis d’hôtels et de golfs. C’est la vie. Gringoland en puissance. Au moins j’ai pu encore profiter de ce lieu avant son invasion. Quel privilège d’être sur cette plage magnifique, seule, j’ai même pu chanter sans embêter personne.

Je repars pour une nuit à La Paz où je profite du coucher de soleil et du début du carnaval avant de prendre mon avion pour une nouvelle destination !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :