LA RIVIERA MAYA

Du 9 au 17 décembre 2015


Tulum

Alors Tulum, pour moi c’est la preuve qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. En effet, le premier jour, je n’ai pas du tout aimé. Quand tu arrives du Yucatan, le choc est assez brutal. Tu passes d’un état très mexicain et typique Maya, à un état cosmopolite. À Tulum, tout le monde parle anglais, même mon hébergeur couchsurfing me parlait en anglais et non en espagnol (alors qu’après 5 mois au Mexique je parle plus espagnol qu’anglais). Le premier jour a été assez difficile pour moi, je me sentais seule pour la première fois depuis mon départ, je me sentais nulle car je n’arrivais plus à parler anglais et je ne me sentais pas du tout à ma place. Après 4 jours  dans cette ville, je pense avoir compris comment elle fonctionne. En fait, il y a deux communautés, sans compter les touristes. Il y a les mexicains qui sont vraiment d’ici, semblables à ceux du Yucatan mais qui vivent dans des « maisons » éloignées de la rue principale. Et il y a ceux qui sont venus ici pour une vie tranquille au bord de la plage, ambiance surf, baba cool, quelque peu hipster. Ils viennent du monde entier pour ouvrir leur restaurant ou autre. Je pense que les deux communautés se fréquentent très peu, j’ai eu l’impression que les mexicains ne profitaient pas beaucoup de l’afflux de touristes. Mais bon, il y a toujours un côté noir dans le tourisme, non ? Il y a ceux qui s’en mettent plein les poches et les autres.

Bref, pour le touriste, cette ville est assez agréable. Elle est très différente de ses voisines, Playa del Carmen et Cancùn. Il n’y a pas de grand édifice ni aucune montagne d’hôtels. Un des locaux m’a expliqué qu’il y a ici un arrêté de la commune qui interdit toute construction supérieure à je ne sais plus combien d’étage. Ceci explique cela. J’espère que ça va rester ainsi et que l’appel du gain ne va pas les faire changer d’avis. La ville en elle-même est toute petite, il y a la rue principale bordée d’hôtels, de restaurants, de boutiques et voilà. C’est sympa mais franchement, il n’y a rien à voir. La plage quant à elle est très agréable. Très nature, pas de bâtiments, sable blanc, eau turquoise, bref, le paradis. Seul bémol, pour y aller à pied de la ville, ça fait loin.

Quant à la ruine, elle est sympa car elle donne sur la mer, c’est la première fois que j’en voyais une avec sable et cocotiers. Je pense que c’est à faire même si la ruine en elle même n’est pas folichonne.

Au final, j’ai passez un très bon séjour sur Tulum, après avoir fréquenté quelques bars, je me suis laissée prendre à cette ambiance « peace ». Les gens sont plutôt très sympathiques et surtout très zen.

« CONSEILS pour Tulum :

Pour aller à la plage si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez :

  • Aller louer un vélo à 80 pesos les 24h en haute saison.
  • Prendre la navette Tulum – Playa (celle qui vous amène jusqu’à Playa d’El Carmen, c’est genre un combi blanc avec écrit Tulum Playa en rouge, il passe le long de la rue principale à Tulum et il faut lever la main pour l’arrêter), et lui demander de vous déposer aux ruines, de là vous pourrez rejoindre la plage à pied. Ça devrait vous coûter 20 pesos.
  • Faire du stop, c’est ce que j’ai fait, ça marche très bien.
  • Le taxi, perso je le déconseille à moins d’être 4 sinon ça vous coûte un bras. »

Il y a d’autres choses à voir autour de Tulum, comme la ruine Coba, le grand cenote ou le cenote dos ojos, la réserve Sian – Ka’an ou le parc Xcaret . Perso, j’en avais déjà soupé des ruines et des cenotes et donc j’ai fait l’impasse. Quant au parc Xcaret, il est connu pour être complètement artificiel, tout ce que je déteste. Par contre, j’aurais bien voulu faire la réserve Sian – Ka’an , il parait que c’est magnifique. Mais c’est conseillé d’y aller avec un tour et ça coûte un bras. Je pense que c’est possible de le faire par soit même mais c’est un peu la galère et on voit beaucoup moins de choses. De toute façon, je n’ai pas eu le temps.


Akumal

J’avais entendu dire qu’on pouvait aller nager avec les tortues à Akumal, qui se trouve entre Tulum et Playa del Carmen. Et ben je recommande, c’était génial. Un moment vraiment magique. Je peux difficilement décrire ce que j’ai ressentit tellement c’était incroyable. Je suis restée à la regarder manger pendant une heure, c’était génial.

« CONSEILS pour Akumal :

  • Pour y aller prenez la navette Tulum – Playa dont j’ai parlé plus tôt. Demandez qu’il vous laisse à Akumal. Que vous partiez de Tulum ou de Playa ça devrait vous coûter 30 ou 35 pesos maximum.
  • Louez votre masque et votre Tuba à Playa ou à Tulum si vous comptez y rentrer le soir. Moi je l’ai loué le matin à Tulum pour le rendre le soir à mon retour, ça m’a coûté 40 pesos. Sur place, ça peut vous couter quasiment le double.
  • Ne prenez pas de guide, grosse arnaque. Pour trouver les tortues rien de plus simple, regarder où sont les groupes avec guide et les rejoindre. C’est ce que j’ai fait et en plus j’ai eu de la chance car ils sont partis quand je suis arrivée donc j’avais la tortue pour moi toute seule.
  • Ils vont vous dire que le gilet de sauvetage est obligatoire, faux ! En plus l’eau est tellement salée que vous flottez sans problème.
  • Pour vos affaires que vous laissez sur la plage, n’hésitez pas à demander à d’autres touristes de vous les surveiller. C’est ce que j’ai fait. Évitez tout de même de mettre dans votre sac des choses de valeur. Pour les backpakers qui ont tout sur leur dos, demandez aux hôtels ou autres. Contre quelques pesos il y a toujours moyen. »

Isla Cozumal

Située en face de Playa del Carmen, cette île est connue pour être le paradis des plongeurs. J’y suis allée avec une française avec qui je parlais sur voyageforum.com et que j’ai rencontrée à Tulum. L’île m’avait été conseillée par un local et cette française avait planifié d’y aller, perfecto ! Je ne sais plus le prix du bateau mais il y en a toutes les heures. Attention, il y a trois compagnies différentes et elles n’ont pas les mêmes prix. Prenez donc l’aller et le retour séparément car vous pouvez prendre une compagnie différente au retour.

Quand je suis arrivée sur l’île, vers 16h, j’étais super contente. Le centre du village est super sympa et tout petit. Il faisait beau, la mer est magnifique, bref, j’étais happy.

Je devais y rester une nuit, j’y suis restée 3. Alors, je ne vais pas vous mentir, en vrai ce n’est pas le truc de fou. Les plages sont assez éloignées de la ville. Il faut y aller en taxi ou louer un truc avec des roues. Mais elles sont naturelles, il n’y a pas d’hôtel et tout ça. La mer est magnifique, de différentes couleurs, du bleu foncé au turquoise.

mer Cozumel Mexique

Après, le long de la route pour aller à la plage, il y a effectivement je ne sais combien d’hôtels et dès qu’on sort de la place centrale du village, le long du port, il y a beaucoup de franchises américaines. Du coup je comprends pourquoi beaucoup disent sur internet que l’île est très américanisée. Et oui, il a bien d’énormes bateaux de croisière qui viennent faire escale ici.

Bateau de croisière Cozumel Mexique

Mais personnellement j’ai trouvé ça plutôt beau de voir ces gros paquebots ! Et, une fois qu’ils sont repartis vers 17h, il n’y a plus grand monde sur l’île. C’est peut-être pour ça que j’ai bien aimé, comme j’y suis restée 3 nuits j’ai pu apprécier les lieux tranquillement le soir, après le départ de tout le monde. Puis, j’ai passé un super moment avec ma française et avec un autre belge que j’ai rencontré sur place. Donc moi j’ai kiffé mais je me rends bien compte que je ne suis pas objective. Conclusion : à faire ou non ? Si vous avez le temps, oui ! Et je recommande de passer une nuit sur place.

« CONSEILS pour Cozumel :

  • L’histoire du bateau, voir plus haut.
  • Pour louer un véhicule voila les prix que j’ai eu en haute saison : une coccinelle W 500 pesos, le scooter 125 cm cube – 300 pesos. Ne payez pas plus cher.
  • Il y a plusieurs plages, je recommande la plage Palancar. Elle est tranquille, quand j’y suis allée il n’y avait presque personne. Pour le parking, c’est au pourboire, 5 pesos c’est bien.
  • Bonne adresse logement : l’Hostelito. Juste à côté de la place et des agences de locations et de plongée.
  • Bonne adresse repas : Los otates. Une des meilleures cuisines que j’ai goûté au Mexique. Les prix sont plus qu’abordables. Ils font un peu de tout, de quoi tester les spécialités mexicaines. L’ambiance est entre le truc pour les locaux et le truc pour les touristes, du coup on est tous ensemble, c’est sympa. J’ai adoré leur queso fondido, à essayer ! »

 


Playa del Carmen

Alors Playa del Carmen, je ne peux pas trop juger car je n’y suis restée que le temps d’une après-midi. J’ai fait un tour sur la plage, mouais, c’est beau mais après Cozumel voir tout ces bâtiments le long de la plage, j’ai été un peu déçue. La mer est belle mais quand j’y suis allée il y avait encore ce problème d’algues qui gâchaient un peu le décor.
Plage Playa Del Carmen Mexique

Derrière, il y a une rue piétonne bordée de magasins (il y a même un H&M) et de restaurants. C’est sympa à faire…. Une fois.

Je pense que j’aurais dû y rester plus longtemps pour me faire un avis plus complet mais ce que j’ai vu ne m’a pas donné envie de rester. C’est un peu Cancun en moins grand avec moins d’hôtel.


Cancún

Étrangement, j’ai bien aimé. Comment vous expliquer comment fonctionne la ville ? Il y a le dowtown, où il a les hôtels les moins chers, puis un lagon, puis la mer. Et entre le lagon et la mer il y a une bande de terre étroite longue de 35 km avec les hôtels. La mer est magnifique, et les hôtels, et ben ça ne m’a pas tant choquée que ça. C’est sûr que ce n’est plus le côté naturel qui l’emporte mais plutôt le côté moderne et urbain, mais pourquoi pas ? Ça a son charme également.

Bon après, je sais qu’au bout de 3 jours ça me saoulerait mais c’est à voir. Et oui, c’est blindé de touristes, surtout que j’y suis allée en haute saison, mais ce n’est pas non plus Walt Disney.

Petite parenthèse sur le Cocobongo, célèbre boite de nuit où a été tourné le film The Mask.

Coco Bongo Cancun Mexique

Tout d’abord, si vous voulez y aller préparez vous psychologiquement car c’est assez cher. J’ai payé 65 dollars, 1000 pesos environ. Astuce pour payer moins cher : y aller du lundi au mercredi, c’est 10 dollars de moins. Et regardez les prix sur internet, ils sont moins chers que sur place. Moi je l’ai acheté à mon hôtel, il me proposait le billet à 75 dollars, j’ai dit que je l’avais vu à 65 dollars à un autre endroit et que j’irai là bas, du coup il me l’a laissé à 65. Pas bête la guêpe ! L’ambiance c’est moitié boîte de nuit moitié spectacle du style de ce qu’on peut trouver à Las Vegas, avec des acrobaties, des danseurs, du Michael Jackson (he’s still alive !) et autres déguisements. Moi, je me suis éclatée, à chaque fois j’avais les yeux écarquillés en mode « Whhhhhhaaaaaaaa ! ». Mon moment préféré a été quand ils m’ont demandé d’aller danser en haut, et oui j’ai eu mon petit moment de gloire ! Tout le monde me regardait et tout, c’était kiffant ! On m’a même demandé pour prendre une photo avec moi après, le pied ! Je pense donc me lancer dans une carrière de danseuse en boite de nuit… ahah #arrêtededélirer.  Alors, comme mon ami le belge me l’a demandé ce soir là : pourquoi moi ? Quel est le secret pour être l’heureuse élue ? Et ben, je n’en sais rien !


 

Isla Mujeres et Holbox : mon regret ! 

À Cancún, il y deux îles à faire, surtout si vous voulez fuir la foule et trouver un peu de tranquillité  : Isla Mujeres et Holbox. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de les faire. Isla Mujeres est juste en face de Cancún, vous pouvez facilement faire l’aller-retour dans la journée. Mon grand regret c’est Holbox, il paraît qu’elle est géniale et encore assez vierge de touriste. Elle se trouve à 3h de route au nord de Cancún

« CONSEILS pour Cancún :

  • Pour aller du centre-ville à la plage il y a le bus R1 qui relie les deux et qui ensuite fait les 35 km de côte. Je ne me souviens pas du prix mais ce n’est pas grand-chose, genre 4 pesos.
  • Adresse : Hostel Orquidea, avec cuisine et coin hamacs, 180 pesos avec le repas du soir inclus. Les propriétaires sont italiens, du coup c’est pâtes ! Et tout le monde mange ensemble ce qui créé une ambiance sympa.
  • Une plage sympa ? La plage delfines , quasiment au bout des 35 km, sans hôtel en arrière plan et où pouvez vous prendre en photo avec les célèbres lettres Cancún.
  • Pour aller à l’aéroport prendre un bus ADO à la centrale d’autobus, c’est genre 65 pesos, ne pas prendre le taxi, beaucoup trop cher. »

ASTUCE générale pour la Riviera Maya : à part pour aller à l’aéroport de Cancún, ne JAMAIS prendre un bus ADO, beaucoup, beaucoup trop cher. Privilégiez la navette dont je vous ai déjà parlé. Il a celle qui fait Cancún – Playa del Carmen et celle qui fait Playa del Carmen – Tulum. C’est une camionnette blanche avec écrit à l’avant « Cancún – Playa » ou « Playa – Tulum » en rouge. Elle longe la côte et peut vous arrêter ou vous prendre où vous le souhaitez, il suffit de lever le bras à son passage s’il n’y a pas d’arrêt de bus (il n’y en a quasiment jamais). Pour vous donner une idée des prix, ça coûte environ 45 pesos pour rejoindre Cancún à Playa del Carmen et Playa del Carmen à Tulum. Pour aller du centre-ville de Tulum à ses ruines c’est 20 pesos et pour aller à Akumal 30/35 pesos au départ de Playa d’El Carmen ou de Tulum. Bien sûr, les prix peuvent varier selon la saison, votre tête et votre espagnol. À Cancún, vous pouvez la prendre en face de la centrale d’autobus, de même pour Playa del Carmen. À Tulum, elle passe le long de la rue principale. Elle passe tous les quarts d’heure maximum.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :