YUCATÁN, VALLADOLID & CHICHEN ITZA

Lundi 7 décembre 2015

Aujourd’hui, bus direction Valladolid, deuxième ville la plus visitée du Yucatan. Comme je l’ai dit dans l’article précédent, billet acheté chez Oriente pour 100 pesos. J’arrive à 14h30, juste le temps de poser mes affaires chez mon couchsurfing et de manger un bout et je prends la route pour Ek Balam. Hors de question de payer le taxi qui va encore me coûter un bras. Je décide donc de me poster à la sortie de la ville et d’attendre qu’un bus pour Tizimin passe et je lui demanderais de me déposer au croisement avec la route pour Ek Balam. Je marcherais pour le reste du trajet. Le bus me coûte 13 pesos, j’allume mon Google map et là il m’annonce 1h30 de marche. J’aurais peut-être dû vérifier ça avant. Le problème c’est qu’il est 15h30 et que le site ferme à 17h, ça me ferait arriver à la fermeture. Du coup, je me lance, je fais du stop. Tout le monde dit sur internet que c’est assez safe dans cette région du Mexique. Et effectivement 30 secondes plus tard une camionnette s’arrête et me fait monter à l’arrière. Il ne me reste plus que 20 minutes à marcher. J’arrive donc suffisamment tôt pour faire la visite du site tranquillement. Il n’y a personne à part une famille, c’est agréable. J’ai juste le temps de faire le tour du site et de monter sur la pyramide, c’est magnifique, on a une vue sur toute la jungle. Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’aller au cenote mais bon, c’est déjà bien. Ça vaut vraiment le coup d’œil, je le recommande.

Ek Balam YUCATAN MEXICO Ek Balam YUCATAN MEXIQUE

Au retour, c’est un peu plus compliqué pour rentrer. Le site est fermé, il n’y a plus personne sur la route, il faut que je fasse les 1h30 de marche pour rejoindre la route principale. Marcher, ça ne me fait pas peur, ce que je n’aime pas c’est que dans 1h il fait nuit. Heureusement, la voiture des employés finit par passer et ils me déposent au premier village. Après 10 minutes d’attente sans rien voir passer, une moto s’arrête et je monte à l’arrière. Si ma mère lisait ça, sur une moto sans casque avec un inconnu au Mexique, elle ferait une crise. Mais tout s’est bien passé, il m’a déposée au dernier village avant Valladolid où j’ai pu prendre un taxi pour 15 pesos.


Mardi 8 décembre 2015

La veille j’avais acheté mon billet de bus pour Chichen Itza, départ à 7h30, 25 pesos. J’arrive donc pour l’ouverture à 8h et c’est agréable, non pas seulement car les cars de touristes ne sont pas encore arrivés, mais aussi parce que les vendeurs ne sont pas encore installés. En effet, à 10h, le site devient un vrai marché géant, les vendeurs sont même quelque peu agressifs et si tu as le malheur de regarder leur stand, tu es foutu. Alors, entre ça et les groupes de 40 qui se baladent en troupeaux, c’est tout de suite moins agréable. Venez donc dès l’ouverture et profitez du site tranquillement pendant environ 2h. Car ça en vaut la peine. Outre la pyramide, qui est bien sûr impressionnante, ce qui m’a marquée ce sont les gravures sur les bâtiments. Elles sont magnifiques et il ne me semble pas en avoir vu de semblables.

 

En une matinée, vous avez fait le tour. Je me rends sur le parking pour attendre le bus. Je lui demande de me déposer au niveau de l’hacienda selva Maya pour qu’ensuite je puisse me rendre à pied jusqu’à l’entrée des deux cenotes Xkeken et Samula. On m’avait proposé d’acheter les billets d’entrée sur le site de Chichen Itza, 80 pour les deux il me semble. Il y a également le cenote Ik Kil que l’on peut visiter qui est près de Chichen Itza et qui donne directement sur la route principale (pas besoin de marcher) mais il coûte quasiment le même prix à lui tout seul que les deux autres. Je me rends d’abord au cenote de Xkeken, il est magnifique. Dans une grotte avec des stalactites et des lianes qui tombent du plafond.

cenote Xkeken Yucatan Mexique

Comme toujours, l’eau est transparente et un peu froide. Je patauge dans l’eau, je discute avec le maître nageur qui me donne quelques conseils pour la suite de mon voyage. Sans m’en rendre compte, j’ai passé plus d’une heure dans l’eau. Je fais une pause lunch à la sortie. Je mange une des spécialités du coin avec les employés du site, c’est bon et pas cher. Puis je me rends à l’autre cenote, Samula. Et là, grosse déception, c’est toujours dans une grotte, mais le plafond est lisse, il n’y a rien de spécial à voir.

Cenote de Samula Yucatan Mexique

Bref, économisez votre temps et votre argent et ne faites que Xkeken. Du coup, je vais sur le parking et j’attends que les gens sortent pour leur demander s’ils peuvent me ramener sur Valladolid. Bingo, 5 minutes plus tard, deux québécois acceptent de me prendre avec eux.

Je rentre donc assez tôt pour faire le tour de Valladolid. Mon impression ? C’est mignon et petit, donc j’aime bien. C’est pratique, vous pouvez tout faire à pied. En une paire d’heures vous avez fait le tour. Il y a un cenote dans le centre village, mais je n’y suis pas allée. Beaucoup disent sur internet que c’est mignon sans plus et que c’est un peu comme la piscine municipale du coin, je passe donc mon tour. Je me pose sur un des bancs de la place en mangeant une paleta* et j’observe les gens, je profite du soleil et me repose.

 

*paleta :  A essayer absolument ! Ce dont des glaces faites maison à l’eau ou à la crème.
Ça ne coûte rien, 15 pesos max pour celles à l’eau et 20 max pour celles à la crème.
Ça à vraiment le goût du fruit, c’est super bon.

Peleta glace mexicaine

 

 

 

 

Le soir, je prends mon bus pour Tulum, Yucatan c’est fini.

La suite avec la Riviera Maya c’est par ici 

.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :