LE MACHU PICCHU : TOUTES LES INFOS UTILES, LES PRIX, Y ALLER, DORMIR

Enfin, le voilà, le si célèbre Machu Picchu !

 

Alors autant vous prévenir, le Machu Picchu, ce n’est pas seulement une des 7 merveilles du monde, c’est également une des entreprises les plus importantes du Pérou. Car oui, vous allez payer, alors autant vous préparer psychologiquement avant. Mais malgré tout, je pense vraiment que ça vaut le coup. Il serait quand même dommage d’aller au Pérou sans passer par cette merveille.

Le premier point que nous devons aborder est « Comment s’y rendre ? » car si tous les chemins mènent à Rome, trois chemins différents mènent à Aguascalientes (le village au pied du Machu Picchu) :

$$$ : Le train qui relie Ollantaytambo (non loin de Cuzco) à Aguascalientes. Il coûte vraiment cher mais c’est le moyen le plus simple pour y aller. Le train est un peu dans le style des anciennes locomotives et il passe à travers la jungle.

$$: Le bus de Cuzco à la centrale hydroelectrica. Alors vous allez me dire, « la centrale hydroélectrica, Késaco ? ». C’est le dernier point où les voitures et autres peuvent aller, ensuite il n’y a plus de route pour se rendre à Aguascalientes. Car en effet, business is business, et il est beaucoup plus avantageux pour le Pérou de ne pas faire de route entre ces deux points afin de laisser le monopole du train. Il faut donc continuer à pied entre la centrale et Aguascalientes. Mais pas de panique, la balade dure deux heures, elle se fait le long de la ligne de chemin de fer dans la jungle, c’est très agréable. Moi j’ai adoré personnellement, j’avais l’impression de me retrouver dans le Livre de la jungle et je m’attendais à voir débarquer Mooglie à tout instant. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’existe pas de compagnie de bus qui fait le trajet direct entre Cuzco et la centrale. Cependant, ce qu’il est possible de faire est d’aller voir une agence qui propose des tours tout compris (l’entrée, le voyage, la nuit) et de leur demander juste l’aller-retour. C’est ce que j’ai fait et j’en ai eu pour 70 soles mais je suis sûre que j’aurais pu négocier pour 60 soles.

$: La multiplication de combis, jusqu’à Ollantaytambo puis Santa Maria et Santa Térésa et finir par prendre un taxi ou faire du stop pour aller à la centrale. Ça a l’air compliqué mais c’est largement faisable. Par contre, niveau prix je n’ai pas plus d’information que ça.

Après tout ça, on arrive enfin à Aguascalientes, petit village perdu entre les montagnes et la jungle. Il est grand temps d’aller dormir car la journée de demain va être très longue. Attention, ce village ne vit que du Machu Picchu et comme c’est un passage obligé pour les touristes, tout y est donc cher.


 

POUR DORMIR il y a trois solutions selon l’argent que l’on veut y mettre :

Le camping qui se trouve à l’entrée, les auberges de jeunesse ou les hôtels. J’avais été au Supertramp hostel, propre, avec bar et restaurant (que je recommande d’ailleurs),  78 soles les deux nuits.

Le jour J il faut savoir se lever tôt, car les premiers bus partent à 4h (oui, du matin) et vu le prix que coûte l’entrée, on veut tous y être les premiers pour profiter du levé du soleil sur le site. Le bus pour aller d’Aguacalientes à l’entrée du site coûte 75 soles l’aller-retour (et oui plus cher que le trajet Cuzco-la centrale alors que c’est à côté). Sinon, il y a toujours la solution de le faire à pied, mais il me semble que ce sont 3 heures et ça grimpe ! Ou alors, vous pouvez ne prendre que l’aller et faire le retour à pieds, la decente c’est plus facile ! Et ça vous fait économiser 35 pesos. Pour ceux qui restent sur le bus, petite astuce : achetez votre billet quand vous arrivez la veille. Ça vous empêchera de faire la queue deux fois à 4h du matin, une fois pour le billet, une fois pour le bus, et souvent quand vous arrivez le soir, il n’y a personne.

ENFIN, on y est, le Machu Picchu !

Ah, mais vous avez acheté votre billet ? Car là encore, trois solutions sont possibles:

– Le billet du Machu Picchu seul 152 soles (43€)
– Le billet du Machu Picchu + Wayna Picchu (la montagne que l’ont voit derrière les ruines sur les cartes postales). Mais attention car les places sont limitées et partent très vite, il faut les acheter plusieurs mois à l’avance. La montée semble un peu rude et il ne faut pas avoir le vertige. 200 soles (57€)
– Le billet du Machu Picchu + la montaña (cette fois ci c’est la montagne d’où sont prises les photos des cartes postales). Les places sont également limitées mais il y en a plus et partent beaucoup moins vite. De même que précédemment la montée n’est pas si facile et il ne faut pas avoir le vertige. Mais si je l’ai fait cela veut dire que tout le monde peut le faire. Le sommet de la montagne offre une vue incomparable sur tout le site du Machu Picchu. 200 soles (57€)

 

Du coup, vous l’avez compris, j’ai fait la montagne. Honnêtement, je pense que c’est le meilleur plan. En effet, la montagne n’est ouverte que le matin. Ainsi, tu passes ta matinée à monter pendant que les autres touristes sont comme des sardines sur les ruines d’en bas. Ensuite tu redescends vers midi, tranquillement, au moment où tout le monde part. Car oui, la plupart ne dorment que la veille de la visite sur Aguascalientes et rentrent sur Cuzco le jour même. Ils doivent donc prendre leur train ou leur bus vers 16h et partir du site bien avant. Ainsi quand on est descendu de la montagne il n’y avait presque plus personne et on a pu profiter avec mes 3 compagnons du jour d’un guide à 100 soles (moins cher que le matin). Le conseil est donc, si vous avez le temps, dormez la veille et le jour même à Aguascalientes.

Dernier conseil : pour les étudiants, prenez votre carte ISIC ! Vous aurez l’entrée à moitié prix. Par contre, impossible de l’acheter sur internet au prix étudiant. Il faut l’acheter sur place à Cuzco, donc vous pouvez dire au revoir au Wayna Picchu et à ses places qui partent plusieurs mois à l’avance.

Vue du Machu Picchu depuis la Montagne

Aujourd’hui, je peux dire que j’y étais. Qu’est-ce que ça me fait ? Sur le coup j’étais la plus heureuse sur Terre, car rappelez-vous (ou non d’ailleurs), c’était mon rêve de gamine. Tout était là pour me faire kiffer (désolée, langage de jeuns! ) : la jungle, les montagnes, les ruines, une histoire, et les fameuses cultures en terrasses (oui oui je sais j’ai un problème avec ça). Le Machu Picchu, ce n’est pas seulement une ruine, c’est un condensé de plein de choses. Je pense vraiment que c’est un des plus beaux lieux du monde (bien que je n’ai pas beaucoup voyagé, pour l’instant),  pas seulement pour son esthétique,  mais pour tout ce qu’il réunit. Et, ah oui, j’étais vachement fière d’avoir monté la montaña, surtout après en avoir ch**r autant au canyon du Colca. Cela restera comme ma petite fierté personnelle, certain font l’Everest, moi la montaña du Machu Picchu, ce n’est pas le même délire, mais ça compte quand même.

Donc en bilan

  • Aller retour Cuzco-hydroelectroca : 70 soles
  • Deux nuit à Aguascalientes : 78 soles
  • Aller retour Aguascalientes-Machu Picchu : 75 soles
  • Entrée Machu Picchu + Montaña : 125 pesos (étudiant)

Cet article a 1 commentaire

  1. Hello Estelle,

    Je pars bientôt avec un ami pour 6 mois en Amérique du Sud et j’ai pu voir que tu avais été dans beaucoup d’endroits où nous souhaitons aller également. Est ce que je pourrais te poser quelques questions en privé ?

    Merci d’avance et bonne continuation dans tes magnifiques voyages .

    Matthieu

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :